Caravage - catherine

Le Caravagisme

Caravage - Le sacrifice d'Isaac - détail
Caravage - Convertion de St Paul - détail
Caravage - Judith et Holopherne - détail
Gerrit van Honthorst - Jésus devant le grand prêtre - détail

Le caravagisme n'est pas réellement un mouvement pictural à part entière mais plutôt une inspiration du style du peintre Michelangelo Merisi dit le Caravage que l'on retrouve chez divers artistes appartenant à des courants différents, notamment baroque et classique.

Au tournant des XVIeme et XVIIeme siècles, Caravage révolutionne le système de représentation dont les origines remontent au quattrocento jusqu'à son évolution maniériste.
Le changement majeur apparaît dans l'expression du sentiment de beauté contenu dans l'oeuvre. Caravage ne reconnaît pas la réalité dans la recherche du beau idéal jusqu'alors utilisé durant toute la renaissance. Si les générations précédentes s'appliquaient à recopier la nature le plus vraisemblablement possible, le résultat était toujours empreint d'un imaginaire destiné à servir un modèle héroïque issu de la pensée néoplatonicienne. Le nouveau sentiment de réalité proposé par Caravage est lié à la représentation fidèle de ce que voit l'artiste : ce qui était suggéré devient clairement identifiable dans l'image. Les corps sont ceux de leurs modèles qu'ils soient beaux ou laids, les sentiments ceux des personnages, même s'ils ne maîtrisent plus leurs passions comme à l'époque de la renaissance classique. Les canons esthétiques sont rejetés au profit d'un réalisme sans failles, non pas dans l'attachement au détail à la manière flamande mais à celui de la vie quotidienne, avec sa douleur, sa violence et pourquoi pas sa laideur... C'est une autre conception de la beauté qui voit le jour et s'impose à l'art en lui ouvrant ainsi de nouvelles possibilités.
La scène est traitée, elle aussi, avec le regard du quotidien : le récit, qu'il soit historique, mythologique ou religieux, est transposé à l'époque contemporaine, intégré à l'architecture, au mobilier et à la mode vestimentaire du XVIIe siècle. Le contenu sacré rejoint la scène de genre et se fond sans difficulté au décor de la vie de tous les jours.

L'existence décousue et insociable de Caravage ne lui permit pas de créer une véritable école. Néanmoins la portée considérable de son oeuvre eut un retentissement important sur les peintres du XVIIe siècle, qu'ils soient attachés au style baroque européen ou au classicisme français.

Les caractéristiques principales que l'on retrouve dans l'influence caravagiste sont l'utilisation du clair-obscur et l'organisation spatiale qui réduit à rien la distance séparant le spectateur de la scène du tableau. Le premier plan semble venir toucher la surface du tableau, limite du monde de l'image et de celui du spectateur.
L'expression baroque naissante trouvera son origine dans l'exhibition des sentiments non dissimulés ainsi que dans l'attitude des personnages, figés au cours d'un mouvement ; instant choisi par le peintre pour apporter l'intensité dramatique à la scène.
L'éclairage, lorsqu'il ne provient pas d'une source difficilement identifiable à l'intérieur même de la composition, est latéral et participe avec violence au modelé des corps. Il crée la profondeur sans avoir recours aux artifices de la perspective linéaire. Le fond sombre et l'absence d'arrière-plan rend la scène particulièrement intimiste tout en produisant une ambiance dans laquelle l'être humain est porteur d'une destinée ombrageuse aux accents souvent pessimistes.

Grâce à son habileté à représenter le quotidien de son époque à travers un langage nouveau, le caravagisme aura contribué à redonner ses lettres de noblesse à la peinture de genre, jusqu'alors quasi absente du répertoire italien, et à mettre en place un système résolument tourné vers une époque bien troublée, si on la compare à la période pleine d'optimisme que fut la renaissance.

Les peintres

les plus célèbres du courant

ITALIE
Le Caravage
Artemisia Gentileschi
Orazio Gentileschi
Bartolomeo Manfredi
José de Ribera
Le Guerchin

FRANCE
Georges de La Tour
Valentin de Boulogne

EUROPE DU NOD
Antoon van Dyck
Jacob Jordaens
Gerrit van Honthorst
Rembrandt

ESPAGNE
Francisco de Zurbaran
Diego Velasquez
Bartolomeo Murillo
Jusepe de Ribera

Les tableaux

les plus célèbres du courant

Visitez la galerie

Le contexte politique

France
Henri IV 1589 - 1610
Louis XIII 1610 - 1643

Saint empire
Le conflit entre l'Union Protestante qui ne reconnaît plus l'autorité de l'empereur et la Ligue Catholique provoque la guerre de trente ans. La guerre des religions s'étend sur toute l'europe.

Rodolphe II 1576 - 1612
mathias Ier 1612 - 1619
Ferdinand II 1619 - 1637

Vatican
Grégoire XIV 1590 - 1591
Innocent IX 1591 - 1591
Clément VIII 1592 - 1605
Léon XI 1605 - 1605
Paul V 1605 - 1621
Grégoire XV 1621 - 1623

Musique

Monteverdi

Littérature

Miguel de Cervantes
William Shakespeare
Francis Bacon

Galerie : Le Caravagisme

Quitter la galerie

Georges de la Tour
Joseph charpentier
1640

Caravage
La Méduse
1597

Caravage
La cène à Emmaüs
1601

Caravage
La mort de la Vierge
1606

Caravage
Le crucifiement de St Pierre
1601

Caravage
Le sacrifice d'Isaac
1603

Caravage
Judith et Holopherne
1599

Gerrit van Honthorst
Jésus devant le grand prêtre
1618

Le Guerchin
Le retour du fils prodigue
1619

Artemisia Gentileschi
Judith et Holopherne
1620

Diego Vélasquez
Le marchand d'eau de Seville
1619

Rembrandt van Rijn
La leçon d'anatomie du docteur Tulp
1632

Valentin de Boulogne
Le concert
1620

Jusepe de Ribera
Vierge de pitié
1637

Francisco de Zurbaran
Les tentations de saint Jérôme
1639

Georges de La Tour
Saint Sébastien soigné par Irène
1649