L'orientalisme

Chassériau - Intérieur de Harem - détail
Vernet - Les parlementaires - détail
Gérôme - L'allumeuse de narghilé - détail
Delacroix - Combat du Giaour et du Pacha - détail

L’orientalisme n’est pas un mouvement pictural proprement dit. C’est plus un sujet, une inspiration, qui regroupe au XIXe siècle des peintres aussi bien de style romantique que néoclassique.

Les thèmes représentent le monde arabe, Constantinople, le proche-orient. Les scènes s’attachent à l’exotisme de la vie intime des harems, aux guerriers héroïques, aux villes d’un monde mythique que l’on redécouvre alors. Tout cela interprété et idéalisé à travers la vision occidentale de l’époque.

Ce sont les campagnes napoléoniennes en Egypte qui ont ouvert à la voie à l’engouement occidental pour l’orient. L’idée que l’on s’en fait véhicule un imaginaire construit sur le mystère de cet autre monde que l’on souhaite merveilleux et luxueux. Les artistes sont séduits par cette culture nouvelle (à leurs yeux) et la racontent en peinture à l’aide de motifs inspirés de l’art arabe et de l’univers des Milles et une nuits.

Delacroix ramène de ses voyages au Maghreb un emploi nouveau de la couleur pour retranscrire la luminosité si particulière à l’Afrique du nord.
Il peint les guerriers et leurs chevaux dans des mouvements fougueux qu’il rend de manière éclatante par une touche emportée et une matière puissante, des paysages, des scènes de la vie quotidienne, des récits bibliques de l’histoire assyrienne, racontés avec l’imaginaire et les motifs de son époque.

Ingres et Chassériau interprètent l’orient à travers leur style néoclassique, avec idéalisation. Les femmes sont un sujet privilégiés et sont présentées tout en mystère et avec une sensualité allant jusqu’à l’érotisme.

L’inspiration de l’orient continuera encore longtemps dans la peinture occidentale sous d’autres formes mais l’enthousiasme du XIXe siècle s’effacera pour laisser place à des courants dont l’interrogation sera plus portée à la réalité sociale et politique avec le courant réaliste et purement picturale voire scientifique avec l’impressionnisme.

Les peintres

les plus célèbres du courant

Eugène Delacroix
Jean-Auguste Dominique Ingres
Théodore Chasseriau
Jean-Léon Gérôme
 

Rudolf Ernst
Paul-Louis Bouchard
Frederik Arthur Brigdman

Les tableaux

les plus célèbres du courant

Visitez la galerie

Le contexte politique

1799 - Napoléon : Campagne d'Egypte

1869 - Canal de Suez

1er Empire
Napoléon Bonaparte 1805 - 1815

Restauration
Louis XVIII 1814 - 1824
Charles X 1825 - 1830

Monarchie de Juillet
Louis-Philippe 1814 - 1824
Charles X 1830 - 1848

Deuxième République
Louis Napoléon Bonaparte
Président de 1848 - 1852

Second Empire
Louis Napoléon Bonaparte
Président de 1852 - 1870

Musique

Aucun style musical ne correspond spécialement à l'orientalisme.

Littérature

Victor Hugo
Pierre Loti
Théophile Gauthier

Galerie : L'orientalisme

Quitter la galerie

Eugène Delacroix
La mort de Sardanapale
1827

Eugène Delacroix
Massacres de Scio
1824

Eugène Delacroix
Combat du Giaour et du Pacha
1835

Horace Vernet
Les parlementaires et le Medjeles
1834

Jean-Louis Gérôme
L'llumeuse de Narghilé

Théodore Chassériau
Intérieur de harem
1854

Théodore Chassériau
Ali Ben-Hamet
1845

Jean-Auguste Dominique Ingres
Le bain turc
1862

Rudolf Ernst
Le hammam